Jury international

PRÉSIDENT DU JURY :

Michael Radford

RÉALISATEUR/PRODUCTEUR/SCÉNARISTE GRANDE-BRETAGNE

Michael Radford est né en Inde d’un père britannique et d’une mère autrichienne, a grandi au Moyen-Orient et a fait ses études à l’Université d’Oxford et à la National Film and Television School. Il débute comme réalisateur indépendant de documentaires mais passe en 1983 à la fiction en tant que scénariste et réalisateur avec « Another Time Another Place », sélectionné au Festival de Cannes (Quinzaine des Réalisateurs), meilleur film de l’année par les Cahiers du Cinéma et lauréat du Prix Henry Langlois, du Bafta Award du meilleur espoir et de quinze autres prix internationaux.

Son film suivant, « 1984 », adapté de l’oeuvre de George Orwell avec Richard Burton et John Hurt, établit sa réputation internationale et lui permet de remporter de nombreux prix dont le Prix François Truffaut et le British Film Award du meilleur réalisateur.

Il écrit et réalise ensuite « Sur la route de Nairobi » avec Greta Scacchi pour Columbia Pictures et qui marquera sa troisième collaboration avec le producteur Simon Perry et le directeur de la photographie Roger Deakins. Il enchaînera ensuite avec ce qui est probablement son film le plus célèbre : « Il Postino » pour lequel il reçoit cinq nominations aux Oscars (dont meilleur réalisateur, meilleur scénariste et meilleur film), deux prix BAFTA du meilleur réalisateur et du meilleur film étranger et plus de 200 autres prix dans le monde. Le film a été un énorme succès international et, pendant de nombreuses années, le film en langue étrangère le plus rentable de tous les temps. Ses nombreux autres crédits cinématographiques incluent le film d’improvisation «  Dancing at the Blue Iguana » qui aborde la vie des strip-teaseuses à LA, « Le Marchand de Venise » avec Al Pacino et « Michel Petrucciani » un documentaire sur la vie du pianiste de jazz (nominé aux César en 2012).

On lui doit aussi la comédie romantique « Elsa et Fred » avec Shirley Maclaine et Christopher Plummer tourné à la Nouvelle-Orléans et sorti en novembre 2014. En 2017, il réalise un biopic d’Andrea Bocelli « The Music of Silence », basé sur la biographie de Bocelli du même nom publiée en 2017.

Il vit actuellement à Londres avec sa seconde épouse, Emma Tweed, et leurs deux enfants. En plus de l’anglais, il parle couramment le français, l’espagnol et l’italien et réalise dans les quatre langues.

Filmographie sélective

2017 THE MUSIC OF SILENCE
2014 ELSA & FRED
2013 LA MULE
2012 MICHEL PETRUCCIANI
2007 LE CASSE DU SIECLE (FLAWLESS)
2004 LE MARCHAND DE VENISE
2000 DANCING AT THE BLUE IGUANA
1998 B.MONKEY
1994 LE FACTEUR (IL POSTINO)
1987 SUR LA ROUTE DE NAIROBI (WHITE MISCHIEF)
1984 1984
1983 ANOTHER TIME, ANOTHER PLACE

Lucie Debay

ACTRICE BELGIQUE

Lucie Debay sort diplômée de l’INSAS en 2009. Elle débute sur les planches dans des spectacles d’Armel Roussel, Falk Richter, Vincent Hennebicq, Claude Schmitz, Jean-Baptiste Calame et Manah Depauw. En 2014, elle tourne « Melody » de Bernard Bellefroid pour lequel elle remporte le Prix d’Interprétation au Festival des Films du Monde de Montréal et le Magritte du meilleur espoir féminin. Ce film la fera bifurquer vers le cinéma où elle va faire la rencontre de réalisateurs comme Diastème (« Un Français »), Jessica Woodworth et Peter Brosens (« King of the Belgians » et « The Barefoot Emperor ») et Guillaume Senez (« Nos Batailles », qui lui offre son deuxième Magritte. Elle a tourné dernièrement avec Vincent Paronnaud (« Hunted »), Ann Sirot et Raphael Balboni (« Une vie démente »), Audrey Estrougo (« À la folie »), Fabienne Godet (« Si demain ») et elle a aussi retrouvé Claude Schmitz dans le film éponyme, « Lucie Perd son Cheval », doux mélange entre la réalité et la fiction.  

Filmographie sélective

2021 LES POINGS SERRES de Vivian Goffette
2021 UNE COMEDIE ROMANTIQUE de Thibault Ségouin
2021 LUCIE PERD SON CHEVAL de Claude Schmitz
2019 CLEO d’Eva Cools
2019 SI DEMAIN de Fabienne Godet
2019 THE BAREFOOT EMPEROR de Peter Brosens & Jessica Woodworth
2019 HUNTED de Vincent Paronnaud
2019 A LA FOLIE d’Audrey Estrougo
2019 UNE VIE DEMENTE d’Ann Sirot et Raphaël Balboni
2018 NOS BATAILLES | Guillaume Senez
2018 CABARETE | Ivan Bordas
2016 LOLA PATER | Nadir Mokneche
2016 LA CONFESSION | Nicolas Boukhrief
2016 LIGHT THEREAFTER | Konstantin Bojanov
2015 KING OF THE BELGIANS de Peter Brosens & Jessica Woodworth
2015 VILLEPERDUE | Julien Gaspar Oliveri
2015 TONIC IMMOBILITY | Nathalie Teirlinck
2014 MELODY de Bernard Bellefroid
2014 LE MALI (en Afrique) de Claude Schmitz
2014 UN FRANÇAIS de Diastème
2012 AVANT L’HIVER de Philippe Claudel
2008 SOMEWERE BETWEEN HERE AND NOW d’Olivier Boonjing

Matthieu Gonet

COMPOSITEUR FRANCE

Pianiste de formation, ancien élève d’Yvonne Loriod-Messiaen au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Matthieu Gonet étudie également l’harmonie, le contrepoint, la fugue et l’orchestration. Assurant la direction musicale de longs-métrages comme «Hitman» de Xavier Gens et «Un conte de Noël» d’Arnaud Desplechin, il continue de travailler avec des artistes aux univers décalés comme Bernard Lavilliers, Jean Guidoni ou Camille et Laurent Korcia sur l’album « Cinéma ». Matthieu Gonet est aussi connu du grand public pour avoir été directeur musical de la Star Academy sur TF1de 2001 à 2007. En 2010, il dirige à Paris la comédie musicale «Spamalot», adaptation musicale du film «Sacré Graal» des Monty Python. En 2012, il compose les musiques originales des longs-métrages «Plan de table», «Arrêtez-moi»et «Dead Man Talking». En 2013, il compose la musique du film «Les Profs»et en 2014 celle de «Ablations». En 2015, il signe les BO des films, «The Profs 2», «Le Fantôme de Canterville»et en 2016 de «Tout schuss», «Joséphine s’arrondit» et «Fleur de tonnerre», pour lequel il obtient le prix de la meilleure musique originale au Festival International du Film de Pékin. Il écrit cette même année la chansondu film «L’Idéal» de Frédéric Beigbeder ainsi que la musique de «Mon Poussin» de Frédéric Forestier. Il compose en 2017 la musique de «Madame» d’Amanda Sthers et celle de la série de TF1 «Demain Nous Appartient» (qu’il signe depuis 2017). Il compose également la musique de «Santa et Cie», d’Alain Chabat, de «Gaston Lagaffe» de Pierre-François Martin-Laval ainsi que la bande originale de «Monsieur Je Sais Tout» en 2018. Depuis, Matthieu Gonet a signé les BO des films «Ma Reum», «Mine de rien» et de la série de TF1 «Ici Tout Commence» (depuis 2020). En 2022, il signeà nouveau les musiques originales de plusieurs films, dont «Qu’est-ce qu’on a tous fait au Bon Dieu» de Philippe de Chauveron (sortie le 6 avril), «Ducobu Président» d’Elie Semoun (sortie le 13 juillet) et «La Classe Internationale» de Frédéric Quiring (sortie le 10 aout).

Filmographie sélective

2022 LA CLASSE INTERNATIONALE de Fred Quiring
2022 SI ON CHANTAIT de Fabrice Maruca
2020 ATTENTION AU DEPART de Benjamin Euvrard
2020 MINE DE RIEN de Mathias Melkluz
2018SANTA & CIE d’Alain Chabat
2018 MA REUM de Fred Quiring
2018 UTA de Katsuhide Motoki
2017 MADAME d’Amanda Sthers
2017 FLEUR DE TONNERRE de Stéphanie Pilonca
2017 MON POUSSIN de Frédéric Forestier
2016 L’IDEAL de Frédéric Beigbeder
2016 TOUT SCHUSS de François Prévôt-Leygonie et Stephan Archinard
2015 THE PROFS 2 de Pierre-François Martin-Laval
2013 LES PROFS de Pierre-François Martin-Laval
2013 DEAD MAN TALKING de Patrick Ridremont
2013 ARRETEZ MOI de Jean-Paul Lilienfeld
2013 PLAN DE TABLE de Christelle Raynal

Aurélien Recoing

ACTEUR FRANCE

Né le 5 mai 1958 à Paris, Aurélien Recoing commence une formation d’acteur au Cours Florent auprès de François Florent, Francis Huster et Daniel Mesguich, ainsi qu’aux Ateliers des Quartiers d’Ivry, tout en poursuivant une carrière de jeune marionnettiste aux côtés de son père, Alain Recoing. En 1977, il intègre le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris. Il joue ensuite « Caligula » de Camus (1981) et dans plus d’une trentaine de pièces de théâtre. Il reçoit le Prix Gérard Philipe en 1989 après avoir joué Oedipe dans la trilogie « Oedipe et les oiseaux » de Sophocle et Aristophane, mis en scène par Jean-Pierre Vincent au Festival d’Avignon (1989). Il poursuit sa carrière au théâtre dans les années 90 avec entre autres « Le Vieil hiver/Fragile forêt », « Le Constructeur Solness », « L’histoire qu’on ne connaîtra jamais », « Thyeste », « Tchekhov acte III » , « Affabulazione » de Pasolini. Au cinéma, il tourne en 2001 son premier grand rôle dans « L’Emploi du temps » de Laurent Cantet et dans un peu plus de 50 films sur l’ensemble de sa carrière avec de nombreux cinéastes reconnus parmi lesquels Laurence Ferreira Barbosa, Gilles Béhat, Michel Deville, Denis Dercourt, Anne Fontaine, Costa Gavras, Philippe Garrel, Abdelatif Kechiche, Maïvenn, Mehdi Ben Attia, Francesco Munzi, Guillaume Nicloux, Christian Petzold, Florent Emilio Siri, Frédéric Schoendoerffer et Andrzej Zulawski. Il accompagne également de nombreux réalisateurs dans leur premier court-métrage et tourne un peu plus d’une cinquantaine de fictions pour la télévision. Entre 2010 et 2012, il entre comme pensionnaire à la Comédie-Française pour jouer « Titus » dans « Bérénice » de Racine et met en scène « Le Petit Prince ». Il jouera aussi dans la première coproduction entre la Comédie-Française et France Télévision pour la fiction de Dominique Cabrera « Ça ne peut pas continuer comme ça ». En 2018-2019, il fait une longue tournée avec la pièce adaptée du film « Sur la route de Madison » en compagnie de Clémentine Célarié dans une mise en scène de Dominique Guillo et Anne Bouvier. Très attaché à la pédagogie du théâtre, il a enseigné à L’École du Théâtre Blanc, à l’École du Théâtre national de Chaillot, à L’Institut International de la Marionnette et à L’ENSATT (École nationale de la rue Blanche). En 2019 il réalise son premier court-métrage « Un bon tireur », adaptation de la nouvelle éponyme : « Un goût de rouille et d’os » de Craig Davidson. Il développe aujourd’hui son premier long métrage « À mains nues », adaptation du roman « L’espoir d’aimer en chemin » de Michel Quint. Pour le théâtre il développe une co-mise en scène de la dernière pièce de Sam Azulys « Agnus Dei » ; une dystopie de la Passion du Christ. Il travaille aussi actuellement au développement du scénario « La Nomade » adapté du roman éponyme de Christelle Bebouche. Aurélien Recoing vit aux Etats-Unis dans le Maine avec sa compagne et leurs deux enfants.

Filmographie sélective

2022 LA LUNE CREVÉE de Philippe Garrel
2021 BELLE ET SÉBASTIEN : NOUVELLE GÉNÉRATION de Pierre Coré
2021 LA FILLE ET LE GARÇON de Jean-Marie Besset
2020 BOITE NOIRE de Yann Gozlan
2020 GRAND CIEL de Noel Alpi
2019 ADULTS IN THE ROOM de Costa-Gavras
2017 SOUFFLER PLUS FORT QUE LA MER de Marine Place
2016 MALGRÉ LA NUIT de Philippe Grandrieux
2015 DES PIERRES EN CE JARDIN de Pascal Bonnelle
2014 LA VIE PURE de Jeremy Banster
2013 LA VIE D’ADÈLE d’Abdellatif Kechiche
2011 ÉQUINOXE  de Laurent Carcélès
2011 SWITCH de Frédéric Schoendoerffer
2011 MON PIRE CAUCHEMAR d’Anne Fontaine
2010 KILL ME PLEASE d’Olias Barco
2010 L’ETRANGER de Franck Llopis
2010 JOSEPH ET LA FILLE de Xavier de Choudens
2009 LA HORDE de Yannick Dahan et Benjamin Rocher
2009 DEMAIN DÈS L’AUBE… de Denis Dercourt
2008 MAGMA  de Pierre Vinour
2008 IL RESTO DELLA NOTTE de Fransesco Munzi
2006 CONTRE-ENQUÊTE de Franck Mancuso
2006 CARGO de Léon Desclozeaux
2006 L’ENNEMI INTIME de Florent Emilio Siri
2005 PARDONNEZ-MOI de Maïwenn
2005 13 TZAMETI  de Gela Babluani
2005 UN AMI PARFAIT de Francis Girod
2005 LES FRAGMENTS d’Antonin de Gabriel Le Bomin
2004 ORLANDO VARGAS de Juan Pittagula
2004 TOUT UN HIVER SANS FEU de Grzegorz Zglinski
2003 TAIS-TOI ! de Francis Veber
2003 CETTE FEMME-LÀ de Guillaume Nicloux
2003 TROIS COUPLES EN QUÊTE D’ORAGE de Jacques Otmezguine
2001 UN JEU D’ENFANTS de Laurent Tuel
2001 L’EMPLOI DU TEMPS de Laurent Cantet
1999 LA FIDÉLITÉ d’Andrzej Zulawski
1995 PASSAGE À L’ACTE de Francis Girod
1993 AUX PETITS BONHEURS de Michel Deville
1992 LA FEMME À ABATTRE  de Guy Pinon
1991 LOUIS, ENFANT ROI  de Roger Planchon
1990 LA NOTE BLEUE d’Andrzej Zulawski
1989 LACENAIRE de Francis Girod
1988 LES BAISERS DE SECOURS de Philippe Garrel
1987 LES EXPLOITS D’UN JEUNE DON JUAN de Gianfranco Mingozzi

Brontis Jodorowsky

ACTEUR/METTEUR EN SCÈNE FRANCE/MEXIQUE

Né au Mexique, Brontis Jodorowsky débute sa carrière d’acteur à 7 ans dans « El topo », d’Alejandro Jodorowsky. Suivent « Pubertinaje » de Pablo Leder et « El muro del silencio » de José Luis Alcoriza, film pour lequel il obtient le prix Diosa de Plata 1974 du meilleur acteur enfant. Installé en France depuis 1979, il se forme au théâtre auprès de Riszard Ciezlak, acteur emblématique dans les années 60-70 du Théâtre Laboratoire de Wroclaw, et d’Ariane Mnouchkine, au sein de la troupe du Théâtre du Soleil, ainsi qu’au cours de stages intensifs menés par Jean-Paul Denizon, Yoshi Oïda et Déclan Donnellan. Il poursuit son parcours d’acteur au théâtre avec de nombreux metteurs en scène, dont Irina Brook, Jorge Lavelli, Simon Abkarian, Bernard Sobel, Lukas Hemleb, Jean Liermier, Paul Golub, Laurent Laffargue, ainsi qu’au cinéma et à la télévision, tout en abordant la mise en scène d’opéra : « Pelléas et Mélisande » de Debussy, « Rigoletto » de Verdi et « Carmen » de Bizet. On a pu le voir dernièrement dans « Le gorille » d’après Kafka, mise en scène d’Alejandro Jodorowsky (plus de 360 représentations à ce jour, à Paris et en tournée, en quatre langues – spectacle dont il prépare la tournée à Mexico et New-York) et « Iliade » d’Alessandro Baricco d’après Homère, mise en scene de Luca Giacomoni. Revenu au cinéma en 2012, il tient le premier rôle dans « Táu » du réalisateur méxicain Daniel Castro Zimbrón, et l’année suivante dans « La danza de la realidad » d’Alejandro Jodorowsky. On a pu le voir depuis dans « Anton Tchekhov 1890 » de René Féret (France), « Jodorowsky’s Dune » de Frank Pavich (USA), « Poesía sin fin » d’Alejandro Jodorowsky (Chili-France), « Las tinieblas » de Daniel Castro Zimbrón (Mexique), « El elegido » d’Antonio Chavarrías (Mexique-Espagne), « Par instinct » de Nathalie Marchak (France), « Opus zero » de Daniel Graham (Mexique), « Otages à Entebbe » de José Padhila (U.K.), « Bayoneta » de Kyzza Terrazas (Mexique/Finlande) et « Fantastic beasts 2 : The Crimes of Grindelwald » de David Yates (U.K./U.S.A.). En 2019 il publie « Manual de codicia » chez Urano / Empresa Activa (Espagne) et sera bientôt à l’écran dans « Animal Humano » d’Alessandro Pugno (Espagne-Italie- Méxique).

Filmographie sélective

2022 ANIMAL HUMANO d’Alessandro Pugno
2019 LE DERNIER SOUFFLE DU DRAGON de Mathilde et Jean-Yves Arnaud
2017 THE CRIMES OF GRINDELWALD de David Yates
2017 BAYONETA de Kyzza Tarrazas
2017 ENTEBBE / 7 DAYS IN ENTEBBE de José Padhila
2016 ANDREA (court) d’Edwin harb Kadri
2016 OPUS ZERO de Daniel Graham
2016 PAR INSTINCT de Nathalie Marchak
2015 POESÍA SIN FIN d’Alejandro Jodorowsky
2015 EL ELEGIDO / THE CHOSEN d’Antonio Chavarrías
2015 LAS TINIEBLAS / THE DARKNESS de Daniel Castro Zimbrón
2015 JODOROWSKY’S DUNE (doc) de Frank Pavich
2014 ANTON TCHEKHOV 1890 de René Féret
2012 LA DANZA DE LA REALIDAD d’Alejandro Jodorowsky
2011 TÁU de Daniel Castro-Zimbron
2008 COCO AVANT CHANEL d’Anne Fontaine
2005 J’AI VU TUER BEN BARKA de Serge Lepéron
2005 EN QUÊTE de Maria Audras
2003 L’AFFAIRE VALÉRIE LEMAY de Maria Audras
1998 L’ART DE VIVRE de Maria Audras
1998 GIALLO PARMA d’Alberto Bevilacqua
1996 BLÊME (court) de Laurent de Bartillat
1993 DREAM MACHINE (court) de Jo Camacho
1988 SANTA SANGRE d’Alejandro Jodorowsky
1974 EL MURO DEL SILENCIO de Luis Alcoriza
1973 PUBERTINAGEs de José Antonio Alcaraz
1971 LA MONTAGNE SACRÉE d’Alejandro Jodorowsky
1969 EL TOPO d’Alejandro Jodorowsky

Renée Beaulieu

SCÉNARISTE/RÉALISATRICE/PRODUCTRICE CANADA

Renée Beaulieu est Docteure en études cinématographiques. Elle a scénarisé, réalisé et produit plusieurs courts métrages, dont « 1805 A rue des Papillons » (2019), écrit aussi pour la télévision, le théâtre et publié des nouvelles et de la poésie. Elle enseigne la scénarisation, la réalisation et la production cinématographique à l’Université de Montréal et à L’Institut National de l’Image et du Son (L’INIS). Elle s’implique dans le milieu de l’audiovisuel de différentes façons : conseillère, jury, conférencière, classe de maître. Comme cinéaste, elle scénarise, réalise, monte et produit en 2015 (« Le Garagiste ») et en 2018 (« Les salopes ou le sucre naturel de la peau »). Ces deux films, tout comme « Le Ring » qu’elle scénarise en 2007, ont été sélectionnés dans de nombreux festivals internationaux et gagné plusieurs prix. Actuellement, elle prépare la sortie d’ « INÈS » en 2022 qu’elle a scénarisé, réalisé, monté et produit et aussi la production (scénarisation et réalisation) du long métrage « FLI » (ACPAV). Elle est en développement sur d’autres projets : « Debout » (Caramel Films), « Démence » (ACPAV) et « Le rôle d’une vie » (PDM).

Filmographie sélective

2022 INÈS
2019 1805 A RUE DES PAPILLONS (court)
2018 LES SALOPES OU LE SUCRE NATUREL DE LA PEAU
2015 LE GARAGISTE
2011 LE VIDE (court)
2010 COUPABLE (court)
2009 QUI (court),
2007 LE RING (scénario)
2006 LA TRAVERSÉE (court)
2005 TRACE-MOI UN AUJOURD’HUI (court)

Sophie Duez

ACTRICE FRANCE

Sophie Duez aime à se définir comme une « individue média », porteuse de récits.

C’est le fil rouge qu’elle a exploré autant à La Sorbonne, dans le monde de la photographie, sur les écrans de cinéma ou de télévision, sur la scène théâtrale que sur la scène politique .

Le public la découvre en 1984 avec le grand succès du film de Michel Blanc “Marche à l’ombre” pour lequel elle est nommée comme meilleur espoir féminin. Elle est encore étudiante et n’envisage pas le métier de comédienne, mais est curieuse d’expérimenter cette autre dimension de l’interprétation et de la représentation déjà abordées par ses études de stylistique et son activité de modèle.

A partir de 1985 elle sera alors omniprésente au cinéma et à la télévision avec entre autres « Una spina nel cuore » d’Alberto Lattuada, “Je hais les acteurs” de Gérard Krawczyk, In extremis de Olivier Lorsac,“Présumé dangereux” de Gérard Lautner, “ Serbie année zéro “ de Goran Markovic, “Holozän” de Manfred Eicher et Heins Bütler, “Le sort comme un rat” de Ivan Pavlov ou “Barbecue” de Eric Lavaine.

Elle tient le rôle principal de nombreux téléfilms des années 90 et crée sur France 2 le personnage de Marie Saint Georges porteur de la série “Quai n°1” avec Olivier Marchal.

Elle fait ses débuts au théâtre en 1989 dans le rôle de la reine de « Ruy Blas » de Victor Hugo et « À la merci de la vie » de Knut Hamsun et s’y consacre principalement au cours des années 2000 avec le seule en scène des “Monologues du vagin” de Eve Ensler, et 5 années de création comme comédienne et metteuse en scène au sein de la troupe du Théâtre national de Nice dirigée par Daniel Benoin. Après la version théâtrale de Festen elle enchainera les rôles classiques et contemporains, dirigée entre autres par Alfredo Arias, Krzysztof Varlikowsky, Daniel Mesguish, ou encore Jérôme Savary dans une comédie musicale, genre qu’elle exploitera dans la création personnelle du spectacle musical “Nono Bleu”.

De 2008 à 2016, toujours présente sur les écrans de télévision, elle s’oriente vers l’action culturelle en tant qu’élue puis chargée de mission pour la métropole de Nice , dirigeant la réhabilitation d’une friche industrielle et la création d’une biennale du film d’art.

En 2018 elle retrouve le théâtre avec le Tartuffe de Molière à Londres, continue d’apparaître régulièrement dans des séries télévisées et en 2022 elle sera à l’affiche du prochain long métrage d’Eric Lavaine “Plancha”.

Filmographie sélective

2021 PLANCHA d’Eric Lavaine
2021 THE DELIBERATE DEATH OF MY FATHER de Rose Katché (court)
2021 JUGÉ SANS JUSTICE de Lou Jeunet
2017 DEMI SOEURS de Saphia Azzeddine
2013 BARBECUE d’Eric Lavaine
2009 QUARTIER LOINTAIN de Sam Gabarsky
2009 LES ASSOCIÉS d’Alain Berliner
2001 LA LIGNE NOIRE de Jean Teddy Filippe
2001 LE SORT COMME UN RAT d’Ivan Pavlov
2000 SERBIE ANNÉE ZÉRO de Goran Markowic
2000 NATURE MORTELLE d’Alain Tasma
1999 VOLEURS DE COEUR de Patrick Jamain
1999 PASSEUR D’ENFANT AU MAROC de Franck Aprederis
1999 L’ÉTÉ DES HANNETONS de Philippe Venault
1999 N’OUBLIE PAS QUE TU M’AIMES de Jérôme Foulon
1998 FLEURS DE SEL Réal d’Arnaud Selignac
1997 AVENTURIER MALGRE LUI de Marc Riviere
1996 UNE FEMME DANS LA FORÊT d’Arnaud Selignac
1995 DES BLOUSES PAS SI BLANCHES d’Arnaud Selignac
1993 CHARLEMAGNE de Clive Donner
1993 CE QUE SAVAIT MAISIE d’Edouard Molinaro
1991 HOLOZAN d’Heinz BUTLER et Mandfred Eicher
1989 PRÉSUMÉ DANGEREUX (BELIEVED VIOLENT) de Georges Lautner
1987 SÉCURITÉ PUBLIQUE de Gabriel Benattar
1987 IN EXTRÉMIS d’Olivier Lorsac
1986 JE HAIS LES ACTEURS de Gérard Krawczyk
1985 UNE ÉPINE DANS LE COEUR d’Alberto Lattuada
1985 ELISABETH de Pierre-Jean San Bartolome (court)
1985 LA CAMORRA de Steno
1985 LES PRISONNIÈRES de Jean-Louis Lorenzi
1984 MARCHE À L’OMBRE de Michel Blanc